L’ Art Oratoire  Afficher l’image source

On peut sortir du collège avec de bonnes connaissances … et ne pas savoir parler devant un auditoire.

L’oral reste un parent pauvre de l’enseignement de base, du moins un oral qui soit autre chose qu’une série d’interventions brèves sous la houlette d’un professeur lors du cours (lecture à haute voix, restitution d’un texte appris par cœur…).

 

Et pourtant … soyons bien convaincus de l’importance de cet apprentissage, qui est tout aussi essentiel que de savoir rédiger ou effectuer une démonstration géométrique.

 

S’exprimer à l’oral, devant les autres en joignant le geste à la parole et en donnant de la vie à son message et en utilisant les accompagnements visuels souvent indispensables aujourd’hui, toutes ces compétences sont parties intégrantes des fondamentaux et passent par un apprentissage long, où l’on s’entraine où l’on réfléchit aux moyens de progresser.

 

L’oral, dans la vie professionnelle et citoyenne, a souvent une importance décisive (que l’on pense à l’entretien d’embauche, au grand oral du baccalauréat, à, l’oral du brevet des collèges, à l’apprentissage d’une autre langue vivante).

 

Préparer les élèves est bien un devoir pour l’Ecole. Cela implique un apprentissage qui ne peut être efficace que dans la durée et s’accompagner d’un encouragement à vaincre ses inhibitions et à prendre de risques.

 

Une représentation dépréciée de soi entache la confiance en ses capacités d’apprentissage, et est source de démotivation.

 

Une des voix du possible …… les ateliers d’art oratoire.

 

Il faut donc valoriser la place de l’élève dans l’établissement scolaire en favorisant l’expression, la créativité en proposant des activités qui les mettent en valeur et qui sont porteuses de réussite, et vectrice d’estime de soi.

 

Les priorités de ces ateliers sont : la confiance en soi, le lâcher prise, la spontanéité et l’écoute de l’autre.

 

Les objectifs, au travers d’exercices spécifiques, seront d’améliorer sa capacité de concentration, d’appréhender son trac et d’améliorer sa diction, le placement de sa voix, la maîtrise de son corps, de ses mouvements et aussi de l’espace.

 

Les exercices concourent également à combattre certains blocages en faisant appel au sensible, à l’oralisation et permettent motivation et valorisation. Ils aident l’élève à travailler en groupe (se présenter, se connaître, s’affirmer…) et sont des leviers intéressants pour constituer un groupe-classe dans lequel chacun aura sa place.

 

Dès la rentrée prochaine, les ateliers d’art oratoire s’inscriront, à raison d’une heure tous les quinze jours, dans les emplois du temps des classes du collège. Le coût de cet enrichissement s’élèvera à   27 euros par élève par trimestre, soit 4.50 euros de l’heure.

 

Une partie du coût est pris en charge par l’Apel, l’autre par l’établissement.